Liens vers mes contributions concernant Mostapha Laabid

 

3 juin 2019 :       D’abord faire la vérité

6 août 2019 :       Ça n’arrive pas qu’aux autres

6 août 2019 :       Communiqué des députés LREM

8 août 2019 :       Que va devenir Mustapha Laabid

9 août 219 :        Impossible n’est pas français

16 août 2019 :      Une indéfectible trésorière

19 août 2019 :      Mais où en est-on exactement ?

21 août 2019 :      Mustapha Laabid se débat comme il peut

11 septembre 2019 : Une affaire terriblement embarrassante

18 septembre 2019 : Où est passé l’argent public ?

2 octobre 2019 :    Un comportement puéril

12 octobre 2019 :   Et de 3

21 octobre 2019 :   Mostapha Laabid : le jugement intégral

24 octobre 2019 :   Un incroyable culot

27 octobre 2019 :   Mostapha Laabid : La République en marche… exemplaire

29 octobre 2019 :   Usurpation de titres, faux et usage de faux

2 novembre 2019 :   Un délit peut en cacher un autre

4 novembre 2019 :   Appel en vue

5 novembre 2019 :   Un député récidiviste

6 novembre 2019     Mostapha Laabid crie à l’injustice

7 novembre 2019 :   Quand Mostapha Laabid se lâche

13 novembre 2019 :  Mostapha Laabid : un article d'inspiration nationaliste identitaire

15 novembre 2019 :  Quand sera-t-il jugé en appel ?

15 novembre 2019 :  Ce député me fascine… ;-)

16 novembre 2019 :  Un point de procédure

16 novembre 2019 :  Un bon moment de rigolade

17 novembre 2019 :  Voir ailleurs si j’y suis

19 novembre 2019 :  Vivement demain !... ;-)

20 novembre 2019 :  La faute à pas de chance ?...

20 novembre 2019 :  Humour judiciaire

21 novembre 2019 :  Une très bonne nouvelle ?...

22 novembre 2019 :  Condamné pour 21.000 euros de détournement de fonds

3 janvier 2020 :    Et la palme du dilettantisme revient à…

4 janvier 2020 :    La République en Marche : vraiment ?

6 janvier 2020 :    On dirait que les marcheurs ne sont pas sectaires

10 janvier 2020 :   Un député qui a du bagout…

11 janvier 2020 :   C’est pas de bol

18 janvier 2020 :   On dirait qu’il y croit

20 janvier 2020 :   On ne récolte que ce que l’on aime